Dernière mise à jour : Olivier (talk) 12:05, 20 July 2015 (EDT)

A propos d'echopen

Résumé

Echopen utilise les technologies d'imagerie médicale à ultrasons pour concevoir une sonde d’échographie Open Source, low-cost, qui se branche sur un smartphone ou une tablette. Les utilisateurs auront ainsi accès à un dispositif d'imagerie essentiel à l'orientation diagnostique, dans des conditions de coût, d'accès et de sécurité optimaux. Dans un an et demi, echopen mettra à disposition des professionnels de santé et de secours (généralistes, spécialistes, pompiers, matrones, …) un dispositif permettant une orientation diagnostique ubiquitaire, ultra-rapide, low-cost, qui rendra possible et/ou accélèrera la prise en charge en médecine hospitalière, d’urgence et en zone sous-médicalisée, médecine de brousse.

A quelles problématiques répond echopen ?

Disposer d’un échographe à portée de main, mis à la disposition de tout médecin, serait une avancée majeure dans la clinique médicale, au point que certains pensent qu’il s’agirait là d’une avancée aussi décisive que le fut le sthétoscope.

Déjà, en 2007, une sonde d’échographie fut branchée sur un ordinateur rudimentaire OLPC donnant une image de qualité acceptable, attestant de ce qu’un smartphone ou une tablette, dont la puissance de calcul est bien supérieure, sont en situation de fournir les images utiles à la clinique médicale.

Ce dispositif, que nous appellerons échosthétoscope, est aujourd’hui disponible dans des formats propriétaires à un coût prohibitif, au point que nombre de médecins se déclarent favorables à l’adoption d’une telle technologie n’était ce le coût oscillant entre 8000€ et 12000€.

Nous nous proposons de construire un échosthétoscope, d’en réduire le coût et d’en documenter le schéma et le fonctionnement sous licences libres et/ou Open Source.

Dans la mesure où nous visons davantage un diagnostic médicale d’orientation qu’un diagnostic de précision, la qualité d’image que fournissaient les dispositifs à l’usage dans les années 80, soit des sondes mécaniques, est celle que nous recherchons. Nous formons donc le choix de concevoir un hardware relativement low-tech et de basculer l’essentiel de l’intensité technologique du dispositif dans le software (traitement du signal & display).

La dynamique communautaire du projet nous donne alors un effet de levier inégalable en terme d’intensité co-créative et d’entretien à venir de cette technologie au fur et à mesure de l’évolution des OS.

Notre ambition est scientifique, médicale et dans ses débouchés, relève pleinement de l’intérêt général dans la mesure de la démocratisation de l’accès à une technologie si précieuse.

A quel stade de développement en est le projet?

Une communauté active de près de 80 membres (principalement des experts de haut niveau, des ingénieurs, des techniciens, des médecins, des designers, etc.) s’affairent aujourd’hui sur neuf enjeux identifiés : l’objectif est de présenter un prototype fonctionnel en février 2016. 1/3 de la sonde est déjà prototypée. Un module de formation de 48H à ce que nous appèlerons l’EchoSthétoscopie

Comment implémenterez-vous le projet?

Notre stratégie se décline en trois axes :

  • Stratégie de développement/prototypage multi-site, afin d’installer chaque enjeu dans son milieu naturel (laboratoires de recherche, hôpitaux, hackerspaces, studios de design,...)
  • Événementiel pour mobiliser et entretenir la dynamique (hackathons, camps, meetups, etc.)
  • Partenariats pour développer la communauté et bénéficier d’équipements et d’expertise.

La séquence des activités est le développement hardware et software en parallèle et la rencontre autour du traitement du signal.

Afin que le projet se concrétise, nous recherchons des communautés et fonds pour accélérer la dynamique :

  • Des communautés (développeurs, ingénieurs, techniciens, etc.) pour s'emparer des différents enjeux identifiés (design, élaboration, utilisation...)
  • Des fonds pour l'équipement et les dépenses liées au développement du prototype (matériel, coordination, événements, etc.) et à son déploiement, mais aussi pour lancer un certain nombre d’études prospectives.

Qu’est-ce qui rend le projet unique?

Le facteur distinguant de l'initiative est triple, selon l’approche “back to basics” technologique, la mise en avant de la formation des utilisateurs, et le développement par et pour une communauté, avec les axes suivants:

  • La dynamique communautaire, transdisciplinaire, inclusive et Open Science du projet.
  • L’usage de l’échographie en médecine générale, spécialiste et pour des praticiens qui n’y avaient pas accès.
  • Le coût de l’équipement qui sera divisé par un facteur 30 à 50 par rapport à l’existant
  • La simplicité de l’assemblage et l’ubiquité des composants constitutifs en feront un outil Open Source totalement DIY en kit.
  • La conception d’une formation à ce que nous appelons l’écho-sthétoscopie en 48H. Ceci permettra une formation entre pairs et de former des formateurs, selon un process décentralisé.
  • La révision du design de la sonde qui sera empaumable (telle une souris) et clickable. Ceci permettra d’affiner le contrôle du geste et de libérer une main pour l’opérateur.

L'impact

Quelles sont les applications possibles ?

Elles sont nombreuses dans quasiment tous les domaines médicaux :

  • Abdominales (foie, voies biliaires, pancréas, rate, ...),
  • Urinaires et génitales (reins, vessie, prostate, testicules),
  • Gynécologiques (utérus et ovaires)
  • Obstétricales (suivis de grossesse),
  • Vasculaires : grâce au doppler à la fois artériel (membres, système carotido-vertébral, aorte abdominale, vaisseaux digestifs, ...) et veineux (phlébite, ...),
  • Musculo-tendineuses : l'échographie s'est considérablement développée dans ce domaine avec l'amélioration technique des échographes, permettant d'explorer muscles et tendons souvent en 1 ère intention en association aux radiographies standards dans de nombreuses pathologies (épaule par exemple),
  • Cervicales : notamment pour des explorations de la glande thyroïde, ou des glandes salivaires,
  • Du sein : où l'échographie n'est qu'un complément de la mammographie qui reste l'examen clé du dépistage,
  • Cerveau du nourrisson (échographie trans-fontanellaire).

Quel est le problème que le projet se propose de résoudre? Quelle est l’importance de ce problème?

Le projet permet un accès à des soins fondamentaux pour une population qui actuellement ne peut y recourir, faute d’un matériel à disposition mobile et résistant. De manière générale, il évite un recours systématique, risqué et coûteux à l’opération comme c’est le cas actuellement dans les PED faute de moyen technologique suffisant. Dans des pays où les moyens médicaux sont faibles, ce projet fournit un outil totalement novateur. Il offre aussi des possibilités pour tous les acteurs de soins en mobilité (pompiers, ambulances etc.) dans les pays développés : son aspect portable lui permet d’être transporté facilement sur un lieu d’accident ou auprès de malades ne pouvant pas être déplacés.

Par ailleurs, toutes zones confondues, il permet une orientation diagnostique pour les médecins généralistes et spécialistes concernant les pathologies abdominales, uro-génitales, gynéco-obstétricales, mammaires, vasculaires, ostéo-articulaires, neuro-pédiatriques. De même, il permet un filtrage en amont des urgences, réduisant leur encombrement.

Quel serait l’impact idéal de ce projet?

Les impacts sociaux du projet n’ont pas été évalués stricto sensu. Cependant, étant donné l’aspect ubiquitaire de l’outil développé, en termes d’usage et de localisation, on peut anticiper un impact positif sur les points suivants:

  • une rapidité accrue des triages dans les urgences, et ce mondialement
  • des bénéfices sur les évaluations hors hôpital des problèmes prénataux, et une mortalité maternelle en baisse;
  • de meilleurs diagnostics chez les praticiens de santé (comme le stéthoscope l’a fait en son temps);
  • meilleurs soins en général dans les déserts médicaux, sans possibilités de recours rapides à une imagerie médicale. Avec, si besoin d’un avis expert, une transmition des images vers des centres référents (via le smartphone)

Sur 3 ans, nous nous sommes fixés l’objectif de cibler 3 pays pilotes en médecine de brousse, 1 000 praticiens formés en France, et plus de 10 000 examens réalisés.

Quels sont les 1 à 3 indicateurs clés que vous utiliserez pour mesurer vos avancées et votre progression dans la réalisation de votre projet?

Indicateur de qualité : évaluation de la qualité de l’image/simplicité d’usage par des professionnels

  • Validation de type “protocole d’essai clinique” avec test diagnotic supervisé par des radiologues

Indicateur communautaire :

  • Contributeurs actifs (participation au sein des 6 derniers mois à un event + participation active sur GitHub et le Wiki)

Indicateur d’impact produit / solution :

  • Nombre d’échostéthoscope en circulation et utilisés (indicateur récoltés via l’app)
  • Nombre de personnes formées à l’utilisation: indiquant le nombre de personnes susceptibles a minima d’utiliser l’outil créé
  • Nombre d’examens réalisés (comptés par l’app)

Quelles région géographique est concernée par votre projet?

Le projet cible l’ensemble des régions habitées (en raison du faible coût d’acquisition et de maintenance de l’outils). En effet, l’utilisation du produit concerne des populations cibles où se posent des problèmes de médecine générale, d’urgence, de spécialité, de déserts médicaux, de brousses, ce qui est une problématique de nature globale.

Comment votre projet utilise-t-il la technologie

Plan technologique Notre approche est de revenir à une technologie abandonnée il y a 30 ans. Aujourd’hui, il est possible d’en augmenter largement la qualité, en capitalisant sur l’amélioration des composantes physiques, mécaniques, électroniques et logiciels. Ce choix technologique permet de coupler différents modes d’échographie (superficielle et profonde) et permet une simplification des matériaux, d’où un produit DIY assemblable partout, et de maintenance aisée. Le processing est renvoyé à un software téléchargeable via une app (traitement du signal, display), et l’échographe sera connecté à sa communauté (software sur GitHub et hardware distribué par Kit), permettant la recherche d’avis de pairs, l’aide à la formation, etc.

Plan organisationnel Stimuler une dynamique communautaire ouverte et transdisciplinaire qui nous a permis via, des hackathons, de mobiliser près de 150 experts, dont 30 sont à ce jour des contributeurs actifs. Toute notre activité est documentée sur un wiki, permettant une coordination collaborative.

Echopen s'engage à ce que toutes les informations personnelles concernant l'utilisateur contenues dans le formulaire de souscription soient considérées comme des informations confidentielles et ne soient utilisées qu'à des fins de communication. Ces informations feront l'objet d'un traitement automatisé. Conformément à la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978, le client dispose d'un droit d'accès, de rectification et d'opposition aux données personnelles le concernant.Pour plus d'informations contactez-nous, ou jetez un coup d'oeil aux Mentions légales ou aux conditions générales d'utilisation du wiki echopen.